Le cul rouge de la truite

jeudi 15 décembre 2011

Envole-moi, comme disait JJG

Je tente de voir ailleurs si l'herbe est plus verte. Qui m'aime me suive, par ici : http://polilutement.wordpress.com/

Posté par nazebroque à 20:27 - Commentaires [0]

dimanche 27 novembre 2011

Remuer les fesses et hocher la tête

Je viens de découvrir cette chouette vidéo réalisée sur la chouette chanson Dance Yrself Clean, de LCD Soundsystem.

 

Et sinon, comme j'ai abandonné Spotify au profit de Grooveshark, je suis en plein re-playlistage en mode "on repart de zéro". Du coup c'est un peu Travaux en Cours dans le coin, mais l'idée est là :

(Ca, c'est ma playlist tristesse et papillons dans le ventre, pour ceux qui n'auraient pas saisi)

lundi 21 novembre 2011

Du jus de chaussettes dans les veines

Ca recommence. Je m'installe à mon ordi, prête à me mettre au travail et c'est la fin. Je fixe tout ce qui m'entoure, j'écoute trop attentivement la radio, je me frotte les yeux et les cheveux mais en une journée, je ne rédige absolument rien. Nada, zéro.

Et quand mes camarades de groupe me demandent si ma partie avance, j'ai envie de leur répondre en toute bonne foi que je suis incapable de faire quoi que ce soit, mais je croise les doigts en me disant que demain, peut-être, mes 40 pages vont commencer à se remplir.

Sinon, hier je suis allée à Brocéliande avec les colocs, et même si j'ai été infiniment déçue pace que je m'attendais à des trucs mégagéniaux et impressionants, c'était vraiment chouette, ça m'a rappellé mes Dimanches après-midi en famille, quand on allait se ballader à Bouzey.

Posté par nazebroque à 10:25 - blablablaprout - Commentaires [0]
Tags : ,

jeudi 10 novembre 2011

La symétrie des choses (ou le café trop chaud)

Comme à chaque fois que ça ne va pas fort niveau études, je plonge dans un mutisme effréné à l'égard de l'univers entier tout en m'autopersuadant que je suis une grosse nulle et que la vie, c'est trop nul encore plus que moi-même. Je vois une corrélation forte entre le SDF qui m'alpague à la sortie du Super U et mon avenir, et je m'imagine passer le restant de mes jours enfermée dans une cellule d'asile psychiatrique suite à un quelconque acte de démence issu de mon incertitude inalienable face à ce qui n'est pas fait ou à faire. (Surtout, j'empile les mots en phrases qui n'ont ni queue ni tête pour les empêcher de s'entrechoquer sans cesse en moi.)

En gros, j'ai établi mon projet de mémoire depuis Septembre, mais comme le prof à qui je l'ai présenté m'a envoyé bouler, je n'ose plus en parler et je fais l'autruche sur ce sujet. Sauf que je ne pense qu'à ça, et que j'ai l'impression que le seul fait d'avoir un directeur de mémoire qui me dise que c'est bien, intéressant comme sujet et patatipatata changerait la donne et m'oterai l'impression de faire, comme toujours, du sur place. Pour la première fois, j'ai hâte de terminer mes études, sortir du vase clos de la fac pour me confronter à la "vraie vie", parce que toutes mes réflexions, aussi intéressantes et patatipatata soient-elles, me paraissent bien dérisoires face à l'immensité du monde et l'imminence de sa fin.

Et j'ai vraiment envie d'avoir les cheveux bleus, je sais que comme chacune de mes lubies, ça va se terminer en un passage à l'acte douloureux pour mon entourage, mais crotte.

samedi 29 octobre 2011

Pour Halloween

J'eus aimé me déguiser en Ramona Flowers pour Halloween, mais je suis incapable de fabriquer son sac de mes mains, et il semblerait que l'Internet soit un repère à arnaqueurs qui vendent le modèle à 87€ plus 14€ de frais de port. Les vilains.

Ramona

Mais en vrai, dès que mes cheveux auront repoussé, je me ferait un carré-frange bleu, parce que c'est trop la classe. Après, la question est de savoir si ça me donnera l'air sérieux quand je chercherai un travail (oui, je stresse déjà, alors que j'ai au minimum encore 10 mois avant d'être lâchée dans l'arène aux fauves. On ne se refait pas, et comme disait le philosophe : demain ne meurt jamais. Je crois.).

 

J'ai pas trop envie de ressortir mon déguisement de Chuckette -c'est à dire ma robe Alice au Pays des Merveilles et maquillage qui fait peur- parce que ça serait du déjà fait, mais au final je vais terminer en sorcière, comme ce fut le cas pour 90 pour cent moins racine carrée de 8 multiplié par pi au carré des Halloween que j'ai fêtés. Je suis désespérante.

Posté par nazebroque à 12:51 - Platitudes, et toi? - Commentaires [0]
Tags :